Traduire
Télécharger en PDF

Chronologie des événements en Libye

Whatsapp
email
Linkedin
Facebook
Twitter
Partager sur
12 février, 2016
Veille
Dinah Lee


Cette veille est associée à la note d'actualité de Dinah Lee,  Libye : une guerre holistique. Elle présente une chronologie détaillée des événements qui ont eu lieu dans ce pays de février 2011 à septembre 2012.

 

Février 2011

15/16 : Arrestation de l’activiste des droits de l’homme Fethi Tarbel et violence à Benghazi.

17 : Manifestation de masse à travers le pays[*].

21 : Farhat Bengdara, le gouverneur de la Banque Centrale libyenne s’exile en Turquie...

23 : Déclaration de la Cour Pénale Internationale (CPI) selon laquelle le Conseil de Sécurité de l’ONU peut saisir son institution même si la Libye ne fait pas partie des pays signataires du Statut de Rome.

24 : Les milices anti gouvernementales prennent le contrôle de la ville de Misrata.

26 : Le Conseil de Sécurité de l’ONU imposent des sanctions, gel des avoirs et interdiction de mouvement concernant Muammar Kadhafi, sa famille et ses proches, dont le général Fatah Younis. Dans la résolution 1970 il est fait mention également que la “répression contre les rebelles” pourra également être poursuivie par la CPI.

28 : Les gouvernements européens approuvent les sanctions.    

28 : Le procureur du CPI, Luis Moreno Ocampo déclare : « D’après les informations dont nous disposons, les forces loyales au Président Mouammar Kadhafi attaquent des civils en Libye. Ces attaques pourraient constituer des crimes contre l’humanité et doivent cesser. Le Bureau agira rapidement et en toute impartialité. Aucune impunité ne sera tolérée pour les dirigeants impliqués dans ces crimes.”

Mars 2011

3 : La CPI ouvre officiellement une instruction.

5 : Le Conseil National de Transition (CNT), installé à Benghazi, se proclame seule autorité représentative en Libye.

7 : Nomination d’un représentant spécial des Nations Unies en Libye, Abul Ilah Khatib, afin de trouver une solution pacifique.

8 : L’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) déclare son soutien à une intervention pour protéger les civils.

10 : La France reconnait le CNT comme autorité légitime du peuple libyen.

L’Union Arabe demande la création d’un comité ad hoc pour négocier une solution rapide à la crise.

11 : L’Union Européenne (UE) appelle Muammar Kadhafi à quitter le pouvoir et reconnaît le CNT comme interlocuteur politique légitime.

12 : Le conseil de la ligue arabe demande l’instauration d’une zone d’exclusion aérienne et déclare qu’elle coopère à présent avec le CNT.

17 : Le Conseil de sécurité de l’ONU vote la résolution 1973 instaurant une zone de non vol au dessus de la Libye et autorise une action militaire afin de “protéger les civils” contre l’armée de Muammar Kadhafi. La résolution, proposée par Alain Juppé, est adoptée avec dix voix pour et cinq pays s’abstiennent, le Brésil, la Chine, l’Allemagne, l’Inde et la Russie.

19 : L’armée libyenne fidèle à Muammar Kadhafi entre dans Benghazi pendant quelques heures.

Un sommet est organisé à Paris par Nicolas Sarkozy pour « le Soutien au peuple libyen » en présence du Secrétaire général des Nations-Unies, Ban-Ki Moon, il est décidé de mettre en œuvre la résolution 1973[1].

L’armée US met en place l’opération “Aube de l’Odyssée” pour la mise en œuvre de la résolution 1973[2]. 

Première frappe française dans le cadre de l’opération Harmattan débutée à 13h30 et de l’opération britannique Ellamy afin de stopper l’avancée des troupes de Muammar Kadhafi dans Benghazi.

Le Ministre Libyen des Affaires Etrangères, Moussa Koussa, annonce que les autorités libyennes ont décidé d’un cessez-le-feu et qu’elles en ont informé le Conseil de Sécurité. Elles invitent des observateurs à en être témoins.

20 : Muammar Kadhafi donne une information contradictoire. Il déclare à la fois distribuer des armes à son peuple il déclare qu’il distribue des armes à son peuple et annonce un cessez-le-feu.

28 : Le Qatar reconnaît le CNT, après la France c’est le deuxième pays à reconnaître cette organisation et c’est le premier pays arabe.

29 : Création du Groupe de Contact sur la Libye à Londres avec la participation de l’OTAN. L’objectif déclaré est de donner la direction politique générale à l’effort international de soutien à la Libye en coordination étroite avec l’ONU, l’Union Africaine, la Ligue Arabe, l’Organisation de la Coopération Islamique et l’Union Européenne. Le Groupe de Contact veut offrir un forum de coordination et se propose d’être un organe de contact pour la communauté internationale avec les parties libyennes.

31 : L’OTAN prend la tête de la coalition, et lance l’opération militaire Unified Protector, dont le triple agenda officiel consiste à imposer : l’embargo sur les armes, faire respecter la zone d’exclusion aérienne et protéger les populations civiles

Avril 2011

10 : Le plan de sortie de crise négocié par l’Union Africaine est refusé par les rebelles qui veulent que Muammar Khadafi abandonne le pouvoir.

13 : Le Groupe de Contact sur la Libye se retrouve à Doha et crée le Mécanisme de Financement Temporaire pour financer le CNT.

20 : La CNT est soutenue par Paris, Londres et Rome qui lui envoient des conseillers militaires.

22 : Le sénateur John McCain est le premier politicien occidental à se rendre en Libye, à Benghazi, où il appelle à reconnaitre le CNT comme seul représentant de la Libye.  

Mai 2011

5 : Deuxième rencontre du groupe de Contact sur la Libye à Rome. Un Accord est réalisé sur les termes de référence pour le soutien financier à court terme du CNT. Le Mécanisme d’Echange d’Informations sur le Libye est mis en place et les promesses d’aide humanitaire atteignent 245 millions de dollars.
15 : La ville de Misrata passe officiellement sous le contrôle du CNT.
22 : Catherine Ashton, représentante de l’UE pour les Affaires étrangères se rend à Benghazi et ouvre une représentation de l’UE.
27 : Le sommet du G8 à Deauville, appelle Muammar Kadhafi à abandonner le pouvoir.


Juin 2011

9 : Le Groupe de Contact sur la Libye se retrouve à Abu Dhabi et poursuit son appui politique et financier. Hilary Clinton déclare qu’il faut préparer l’après Khadafi et que les Etats- Unis débourseront 26,5 millions de dollars d’aide humanitaire. 

27 : Le CPI émet trois mandats d’arrêt pour crimes contre l’humanité à l’encontre de Muammar Kadhafi, Saif el Islam et Abdullah al-Senussi.

28 : La France reconnaît avoir livré des armes à l’opposition.

Juillet 2011

15 : Quatrième rencontre du Groupe de Contact sur la Libye à Istanbul. Il déclare que Muammar Kadhafi n’a plus d’autorité légitime en Libye, reconnaissant de facto le CNT.
28 : Assassinat du général Fatah Younis, ancien ministre de l’intérieur qui avait rejoint le CNT pour prendre les commandes des opérations militaires.


Août 2011

15 : La ville de Garyan et les montagnes de Nefoussa passent sous le contrôle des rebelles.

21 : Les rebelles entrent dans Tripoli sans grande résistance alors que Muammar Kadhafi lance son appel aux Libyens à lutter contre « les rats rebelles ».

23 : Bab al Aziza, domicile privé et forteresse de la famille Kadhafi est prise par les rebelles, la bataille pour Tripoli est finie.

25 : Le Groupe de Contact pour la Libye se réuni de nouveau à Istambul. C’est la cinquième rencontre et le plan pour la « Nouvelle Libye » est dessiné.

29 : L’épouse de Muammar Kadhafi et ses enfants, Aisha, Hannibal et Muhammed s’enfuient en Algérie[3].

Septembre 2011

1: Les dirigeants intérimaires de la Libye rencontrent d’autres dirigeants mondiaux à Paris pour discuter de l’avenir de la Libye. C’est la dernière réunion du groupe de Contact sur la Libye qui est remplacé par « les Amis de la Libye ». Muammar Kadhafi appelle ses supporters à continuer la lutte.

8 : Première visite du Premier Ministre intérimaire, Mahmoud Jibril, à Tripoli depuis sa chute.

11 : Reprise de la production pétrolière en Libye. Les autorités du Niger annoncent officiellement que Saadi Kadhafi, autre enfin de Muammar Kadhafi s’est réfugié dans leur pays. 

13 : Premier discours à Tripoli du chef du gouvernement intérimaire, Moustafa Abdel Jalil

15 : Nicolas Sarkozy et David Cameron sont accueillis en héros en Libye.

16 : Le Conseil de sécurité de l’ONU vote la résolution 2009 qui lève partiellement les sanctions notamment sur la compagnie pétrolière nationale (NOC), la Banque centrale et dégèle 6 milliards de dollars. Le CNT a donc accès au budget de l’Etat libyen.

20 : Première conférence des Amis de la Libye à New York. Barack Obama appelle les forces loyales à Muammar Kadhafi à se rendre et annonce le retour de l’ambassadeur américain à Tripoli.

21 : Le pouvoir intérimaire annonce avoir pris contrôle de la ville de Sabha dans le sud du pays, une ville traditionnellement pro gouvernementale et anti révolution.

27 : L’OTAN annonce que le gouvernement intérimaire a repris le contrôle sur toutes les armes chimiques et nucléaires.

Octobre 2011

12 : Mutaissim, fils de Muammar Kadhafi est fait prisonnier alors qu’il tentait de fuir Syrte.  

17: Prise de la ville de Beni Walid par le CNT.

18 : La Secrétaire d’Etat Hillary Clinton arrive en Libye et appelle les différentes milices à s’unir. Cette déclaration fait écho au discours de Mahmoud Jibril qui, le 3 octobre, brandissait le risque d’une guerre civile face à toutes ces brigades hors de contrôle.  

20 : Muammar Kadhafi tombe aux mains des rebelles, il est torturé puis exécuté à Syrte. Les combattants du CNT prennent le contrôle total de la ville.

23 : Déclaration officielle du CNT annonçant la libération complète du pays.

25 : Le corps de Kadhafi est officiellement remis à deux représentants du CNT qui l’enterrent dans un lieu tenu secret.

27 : Le Conseil de Sécurité  vote la résolution 2016, lève certaines sanctions notamment sur les avoirs gelés et se réjouit des progrès démocratiques tout en appelant à éviter les vengeances. 

 31 : Abdul Raheem al-Keeb, un académicien peu connu, est élu Premier ministre intérimaire  

Après 214 jours, l’opération Unified Protector est officiellement terminée. Le secrétaire de l’OTAN Mr Rasmussen rend visite à Mustafa Abdul Jalil.

Le Conseil de Sécurité vote la résolution 2017 sur la sécurité dans la région et le risque de prolifération des armes libyennes.

Novembre 2011

19 : Saif al-Islam est appréhendé dans le désert à la frontière de la Libye et du Niger. Depuis, il reste détenu dans la ville de Zintan. Aujourd’hui, il est en attente de sa condamnation à mort suite à son procès qui a eu lieu en août 2015. Le Conseil de tribus libyennes l’a néanmoins reconnu comme leur représentant officiel en septembre 2015 !

22 : Création du gouvernement transitoire de Libye.

Mai 2012

16 : Déclaration du procureur de la CPI Luis Moreno Ocampo selon laquelle la commission d’enquête de l’ONU a révélé que l’OTAN n’a jamais visé délibérément de civils. Sur les 25,944 sorties et les 7,642 armes air-sol utilisées, la commission a relevé qu’il n’y avait eu des victimes civiles que lors de cinq attaques aériennes. En outre, il a ajouté que Saif al-Islam pourrait être jugé en Libye.

Septembre 2012

11 : Attaque sur le consulat américain à Benghazi qui a coûté la vie à 4 citoyens américains dont l’ambassadeur Mr. Stevens.

 

++++++++

Sources:

http://www.guardian.co.uk/world/2011/nov/19/timeline-libya-civil-war

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=37633

http://www.sanctionswiki.org/Libya

http://www.africom.mil/NEWSROOM/Article/8097/overview-of-1st-day-of-us-operations-to-enforce-un

http://www.africom.mil/NEWSROOM/Article/8105/transcript-general-ham-briefs-pentagon-press-on-op

http://www.un.org/apps/news/infocus/sgspeeches/statments_full.asp?statID=1124

http://eeas.europa.eu/top_stories/2011/150411_libya_en.htm

http://www.defense.gouv.fr/english/content/view/full/111682

http://www.jfcnaples.nato.int/Unified_Protector.aspx

http://responsibilitytoprotect.org/

http://www.reuters.com/article/2011/03/21/us-libya-timeline-idUSTRE72K41V20110321

http://www.icc-cpi.int/EN_Menus/ICC/Situations%20and%20Cases/Situations/ICC0111/Pages/situation%20index.aspx

http://www.icc-cpi.int/en_menus/icc/structure%20of%20the%20court/office%20of%20the%20prosecutor/comm%20and%20ref/libya/Pages/libya.aspx

 


[*] Cette manifestation fait écho à celle qui s’était déroulée pacifiquement à Tripoli cinq ans plus tôt, le 17 février 2006. Elle avait été violemment réprimée tuant une douzaine de personnes.
[1] Le Royaume-Uni, la France, les Etats-Unis, le Danemark, le Canada, l’Italie, le Qatar, la Belgique, la Norvège, l’Espagne et les Emirats Arabes Unis envoient une lettre à tous les membres du Conseil, appuyant les provisions de la résolution 1973. L’OTAN notifie l’ONU de sa décision de lancer une opération en soutien à l’embargo d’armes sur la Libye et en ligne avec les résolutions 1970 et 1973autant plus avec laguerre d'Libye représente cependant un réel danger auquel une solution urgente doit t dans le domaine médical
[2] Le General Ham est nommé le 8 mars 2011 puis démis de ses fonctions le 18 octobre 2012. Son affectation correspond au début du conflit jusqu’à l’assassinat de l’ambassadeur américain, événement qui a provoqué la fin de son mandat.autant plus avec laguerre d'Libye représente cependant un réel danger auquel une solution urgente doit t dans le domaine médical
[3] En mars 2013, ils partiront pour Oman. Le 11 décembre 2015, Hannibal est brièvement enlevé par un groupe armé au Liban, puis libéré quelques heures plus tard.

 

 

 

 

 

 

 

 

Tags:
libye